Catégories
Art

Peter Paul Rubens

Naguère, une partie de l’Allemagne répondait au doux nom de Westphalie. C’est dans cette contrée à la dénomination poétique que Peter Paul Rubens vît le jour en 1577. Bien que nantie, sa famille n’a eût d’autre choix que de s’exiler temporairement de son domaine d’Anvers. 

En dépit de tout, le jeune Peter Paul Rubens mène des jours heureux durant sa petite enfance. En 1587, malheureusement, une tragédie frappe la famille Rubens… Le patriarche, Jan Rubens, rend son dernier souffle. Avocat réputé, son sens des affaires a cependant permis à sa famille de rester à l’abri du besoin. 

En 1589, Peter Paul Rubens retourne dans sa ville d’origine. Passionné par les  sciences humaines, il reçoit une éducation digne de son rang à l’École Latine de Rumoldus Verdonck. Grec, latin, littérature classique… Petit à petit, ses rêves d’avocat disparaissent au profit d’une carrière dans la peinture. 

De 1589 à 1598, il apprend sans relâche auprès des grands peintres de son époque. Tobias Verhaecht, Adam van Noort et Otto van Veen l’ont tous eu comme apprenti. Bien qu’une grande partie de ses premières œuvres aient été perdues, il se dit que les tableaux Peter Paul Rubens ont commencé à voir le jour en 1598.

Au début du XVIIe siècle, il se rend en Italie pour s’initier aux méthodes propres à la renaissance. Profitant de la diversité culturelle à laquelle il a été exposé toute sa vie, Peter Paul Rubens parvient à développer un style qui lui est propre. 

En 1608, la mère de Rubens décède. Très proche d’elle, le peintre décide de retourner à Anvers. Cependant, dans un coin de son esprit, il manque la chaleur des terres italiennes… C’est dans ce pays qu’il considère comme son « foyer spirituel » qu’il a donné vie aux premiers tableaux Peter Paul Rubens marqués de son empreinte.  

Néanmoins, le destin en décidera autrement…

Alors qu’il projette de rentrer en Italie, l’artiste est surpris par le succès de ses propres œuvres. Auprès de la bourgeoisie d’Anvers, les tableaux Peter Paul Rubens sont des pièces exceptionnelles à acquérir à tout prix. Cette tournure des événements le poussera à rester dans la cité.

En 1609, l’archiduc Albert le nomme peintre de la cour. Grâce à son nouveau statut, ses tableaux Peter Paul Rubens feront l’objet de commandes publiques et consolideront son aura professionnelle. Considéré comme l’un des plus grands peintres baroques de son ère, Peter Paul Rubens jouit d’une notoriété grandissante.  

À force de travail acharné, les tableaux Peter Paul Rubens fourmillent de détails d’une précision à couper le souffle. Prodige de la peinture, Peter Paul Rubens manie le mouvement, la couleur et la dramaturgie du baroque comme peu de personnes. De même, il prêtait une attention particulière à la représentation de la chair humaine. 

Avec les magnifiques peintures à l’huile reprenant les tableaux Peter Paul Rubens, l’œuvre de l’artiste originaire du Westphalie a traversé les ères. Perfectionniste, il a conçu des tableaux si précis que même le temps n’a pas réussi à avoir de l’emprise sur ces derniers.

Catégories
Art

William Turner

Qui n’aimerait pas embellir son espace avec une peinture à huile paysagiste ? Si tel est votre cas, vous trouverez votre bonheur avec les tableaux William Turner. Grâce aux reproductions de tableaudecoration.net, vous aurez l’embarras du choix. De plus, tous les tableaux William Turner sont livrés sans encadrement ce qui vous permet d’apporter une touche personnelle. 

Une rivière aux couleurs étincelantes, une baie au lointain paradisiaque, un jardin agrémenté de fleurs magnifiques … Quoi de mieux que ces paysages bucoliques pour rehausser votre intérieur ? 

Les tableaux William Turner sont d’une beauté et d’une originalité rare. Forcément, chaque jour, des centaines de personnes ont le coup de foudre pour l’un de ces toiles.

Peintre Britannique, Joseph William Turner a vu le jour le 23 avril 1775 à Londres. C’est par sa maîtrise des techniques de l’aquarelle qu’il s’est fait connaître dans l’univers artistique. 

Soucieux des détails, ce maestro de la peinture à huile incarne à la perfection le romantisme anglais. Issu d’une famille modeste, William Turner a fait ses premiers pas à l’Académie Royale en 1789. 

En 1790, ses tableaux William Turner sont pour la première fois exposés à l’Académie Royale de Londres. L’année 1796 est marquée par la reconnaissance du grand public. 

De 1819 à 1820, il effectue un séjour en Italie et s’imprègne de nouveaux idéaux. Il s’éloigne peu à peu du réalisme quitte à essuyer de nombreuses critiques. L’Académie Royale arrête d’exposer les tableaux William Turner, mais cela n’arrête pas William Turner dans sa lancée. Le 19 décembre 1851, il rend son dernier souffle après avoir marqué le monde pictural.

Marchant dans les pas de ses anciens maîtres (Poussin et Watteau) et d’artistes contemporains (Wilson, Fugeli), il a réussi à dessiner des tableaux William Turner époustouflants. Avide de découvertes, il a réalisé de nombreux voyages dont s’est nourri sa créativité. Chacun des tableaux William Turner est empreint d’un fragment de ses explorations. 

William Turner était un romantique qui puisait dans l’histoire, la littérature, la poésie et surtout la nature pour apporter aux tableaux William Turner une touche particulière. 

Un tableau William Turner fera des miracles dans votre maison. De par ses dessins savamment mesurés, ses peintures faites à la main, ses croquis impressionnants, vous aurez de quoi attiser les curiosités et les regards. 

Au-delà de l’aspect décoratif, les tableaux William Turner apporteront un nouveau souffle à votre vie. Rajoutant de la folie dans vos vies, ces peintures à l’huile vont au-delà des barrières générationnelles et feront de vous une référence en matière d’art. 

Les tableaux William Turner sont si divers qu’il est impossible de ne pas trouver chaussure à son pied. Venise, le grand Canal, Sunset, Le dernier voyage du téméraire, Coucher de soleil sur le lac, … Autant de tableaux William Turner qui étancheront votre soif d’exotisme. Au-travers des tableaux William Turner, vous découvrirez une transposition subtile de couleurs et une imagination à chaque fois unique. Évadez-vous sur un bord de mer grâce à un tableau William Turner… Explorez les terres féériques sur lesquelles le peintre a posé les pieds… Rêvez. Tout simplement.

Catégories
Art

Edouard Manet

Né le 23 janvier 1832 à Paris, Édouard Manet est un peintre français qui a fait du réalisme son cheval de bataille. À une époque où seuls les nobles et les bourgeois sont représentés sur les toiles, il jette un pavé dans la mare en représentant la vie urbaine sur les tableaux de Édouard Manet.

Précurseur, novateur, il sera l’un des premiers à militer pour une représentation plus juste des éclats de beauté se trouvant dans la vie urbaine. Eh oui, sur les tableaux Édouard Manet, la beauté se trouve à tous les détours de ruelle comme en témoigne Le chanteur de rues – Édouard Manet. Au vu de ses origines, peu de personnes se seraient attendus à ce qu’Édouard Manet s’acoquine autant avec le petit peuple.

En effet, c’est dans une famille parisienne de la haute société que le peintre Français voit le jour. Des nombreuses excursions familiales dans les musées et les galeries d’art, il développe l’amour des arts et notamment de la peinture. Dès l’adolescence, il sait qu’il veut passer le reste de sa vie à peindre des tableaux Édouard Manet. 

Déterminé à suivre son rêve, il refuse obstinément de suivre des études de droit. Lunatique, il abandonnera une carrière prometteuse d’officier de la marine militaire. 

En 1850, sa famille se décide enfin à le laisser s’initier à la peinture. C’est au sein de l’atelier du peintre Thomas Couture qu’il pourra enfin être lui-même. Pendant six ans, il étudie sans relâche les techniques propres au 3e art. Pendant son temps libre, il se rend au musée du Louvre et dessine des tableaux Édouard Manet s’inspirant des toiles des prodiges des pinceaux.

En 1856, Édouard Manet désire voler de ses propres ailes. Il ouvre un atelier et se consacre pleinement à la réalisation de tableaux Édouard Manet. Dès son entrée dans la vie active, le peintre Français s’attirera les faveurs du public notamment avec des toiles telles que Le Buveur d’absinthe (1858-59).

En 1863, le tableau Édouard Manet Le Déjeuner sur l’herbe fît les choux gras de la presse. Arguant qu’il était indécent qu’une femme soit nue en présence de personnages habillés, certains critiques essayèrent tant bien que mal de discréditer l’œuvre de l’artiste.

Au cours de la même année, un autre tableau Édouard Manet fit parler de lui. Olympia mettait en scène une jeune prostituée, allongée nue sur un lit et attendant avec impudence un client s’annonçant avec des fleurs. 

Pourquoi les tableaux Édouard Manet s’attiraient-ils autant les foudres d’une partie de la presse ? Il est difficile de le comprendre… Bien avant lui, des peintres avaient représenté à maintes reprises des hommes et femmes nu(e)s, parfois en présence de personnes vêtues. 

Pour apporter vie et légèreté à ses toiles, Édouard Manet avait recours à une succession de couches de peinture sur fond clair. Grâce à cette technique assez particulière, les tableaux Édouard Manet sont vibrants tout en étant lumineux. 

À 51, Édouard Manet meurt d’une ataxie locomotrice résultant elle-même d’une syphilis. Derrière lui, le peintre laissera plus de 400 tableaux Édouard Manet d’une prestance exceptionnelle.

Catégories
Art

Paul Klee

Jusqu’aujourd’hui, le mystère des tableaux Paul Klee n’a pas été résolu. Partisan de l’art abstrait et de l’utilisation des couleurs vives, ce peintre Suisse a su tirer le meilleur de nombreux courants artistiques. Un tableau de Paul Klee installé dans une pièce ne laissera indifférent aucun de vos convives.

Les tableaux Paul Klee sont une nouvelle façon d’appréhender l’art. Le peintre met un accent particulier sur les tonalités et les courbes de ses traits de pinceaux. Et ce n’est pas tout… 

N’ayant pas peur de s’aventurer sur des terres inconnues, il revisite le langage souvent incompris des malades mentaux, des anges et des monstres. La mort, abordée dans plusieurs tableaux Paul Klee, est aussi l’un de ses sujets de prédilection. 

C’est ainsi que Dans Voyage sombre en hiver, Paul Klee devance les surréalistes, pousse son rêve et s’abandonne à l’irrationnel. Pour toutes ces raisons, il est considéré comme un « peintre-poète ».

Né le 18 décembre 1879 à Münchenbuchsee près de Berne en Suisse, Paul Klee se positionne rapidement comme un peintre théoricien. Ses tableaux Paul Klee, dont la plupart sont connues comme étant originales et significatives, continuent d’embellir les maisons et de bercer les âmes. En 1940, Klee a malheureusement succombé aux dérives d’une maladie de la peau rare appelée sclérodermie.

De père et de mère musiciens, Paul Klee a dès sa naissance baigné dans les arts. Après ses études, il décide en 1900 de suivre un nouveau cursus à l’Académie de MunichFranz Stuck lui inculque les notions basiques sur l’anatomie. Peu à peu, il choisit de dévier de la tradition en introduisant dans son jargon artistique des concepts comme la couleur et le clair-obscur.

Après son mariage avec la pianiste Lily Stumpf et la naissance de son fils Félix en 1907, le peintre décide d’explorer l’Allemagne. Transporté par ce qu’il y découvert, il créé des tableaux Paul Klee qui lui permettent d’exposer au musée de Berne. 

Après la première guerre mondiale, Paul Klee embrasse une carrière d’enseignant. De 1921 à 1924, il officie dans un Institut des arts et métiers où il forme sur les techniques de tissage et de peinture sur verre.

En 1935, une autre exposition de tableaux Paul Klee a lieu à Berne. Une année plus tard, les prémices de sa maladie apparaissent. Il est rongé et affaibli, et cela se ressent dans les tableaux Paul Klee

Paul Klee a participé au développement de plusieurs courants artistiques. Ses toiles sont diversifiées et uniques, et le spectateur aguerri pourra aisément y distinguer les traits du cubisme, de l’expressionnisme, du surréalisme et de l’abstraction. Son intérêt poussé pour l’art continue de susciter des interrogations. D’ailleurs, il le disait souvent : « Avec le zèle d’une abeille, je récolte dans la nature les formes et les perspectives. ».

Sur tableaudecoration.net, des peintres talentueux réalisent des reproductions de tableaux Paul Klee qui n’ont rien à envier aux œuvres originales. Réalisées avec de la peinture à l’huile, elles sont livrées sans encadrement pour plus de flexibilité.

Catégories
Art

Paul Cézanne

Paul Cezanne (19 janvier 1839 – 22 octobre 1906) était un artiste français et un peintre post-impressionniste dont l’œuvre a jeté les bases de la transition entre la conception de la démarche artistique du XIXe siècle et un monde de l’art nouveau et radicalement différent au XXe siècle. On peut dire que Cézanne constitue le pont entre l’impressionnisme de la fin du XIXe siècle et le nouvel axe de recherche artistique du début du XXe siècle, le cubisme. La phrase attribuée à Matisse et à Picasso selon laquelle Cézanne « est notre père à tous » ne peut être facilement écartée.

L’œuvre de Cézanne témoigne d’une maîtrise de la conception, de la couleur, de la composition et du dessin. Ses coups de pinceau souvent répétitifs, sensibles et exploratoires sont très caractéristiques et clairement reconnaissables. Il utilise des plans de couleur et de petits coups de pinceau qui s’accumulent pour former des champs complexes, à la fois une expression directe des sensations de l’œil observateur et une abstraction de la nature observée. Ces tableaux témoignent de l’étude intense que Cezanne faisait de ses sujets, de la recherche de son regard et de sa lutte acharnée pour faire face à la complexité de la perception visuelle humaine.

Paul Cezanne était un peintre français, souvent appelé le père de l’art moderne, qui s’est efforcé de développer une synthèse idéale entre la représentation naturaliste, l’expression personnelle et l’ordre pictural abstrait.

Cezanne est né dans la ville d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France, le 19 janvier 1839, fils d’un riche banquier. Il a pour compagnon d’enfance Emile Zola, qui deviendra plus tard célèbre en tant que romancier et homme de lettres. Comme Zola, Cezanne développe très tôt des intérêts artistiques, au grand dam de son père. En 1862, après d’âpres disputes familiales, l’artiste en herbe reçoit une petite allocation et est envoyé étudier l’art à Paris, où Zola s’était déjà rendu. Dès le début, il est attiré par les éléments les plus radicaux du monde artistique parisien. Il admire particulièrement le peintre romantique Eugène Delacroix et, parmi les jeunes maîtres, Gustave Courbet et le tristement célèbre Edouard Manet, qui exposent des peintures réalistes dont le style et le sujet choquent la plupart de leurs contemporains.

Nombre des premières œuvres de Cézanne sont peintes dans des tons sombres appliqués avec des pigments lourds et fluides, suggérant l’expressionnisme romantique et lunatique des générations précédentes. Cependant, tout comme Zola s’est intéressé au roman réaliste, Cezanne s’est progressivement engagé dans la représentation de la vie contemporaine, peignant le monde qu’il observait sans se soucier d’idéalisation thématique ou d’affectation stylistique.

L’influence la plus significative sur l’œuvre de sa première maturité s’est avérée être Camille Pissarro, un peintre plus âgé mais encore méconnu qui vivait avec sa grande famille dans une région rurale en dehors de Paris. Pissarro n’a pas seulement fourni l’encouragement moral dont Cezanne, peu sûr de lui, avait besoin, mais il lui a également fait découvrir la nouvelle technique impressionniste de restitution de la lumière extérieure.

Avec les peintres Claude MonetAuguste Renoir et quelques autres, Pissarro avait développé un style de peinture qui consistait à travailler en plein air (en plein air) rapidement et à une échelle réduite, en employant de petites touches de couleur pure, généralement sans utiliser d’esquisses préparatoires ou de contours linéaires. Pissarro et les autres peintres espéraient ainsi capturer les effets naturels les plus éphémères, ainsi que leurs propres états émotionnels passagers, alors que les artistes se tenaient devant la nature. Sous la tutelle de Pissarro, et en très peu de temps, entre 1872 et 1873, Cezanne passe des tons sombres aux teintes vives et commence à se concentrer sur les scènes de terres agricoles et de villages ruraux.

Bien qu’il semble moins accompli techniquement que les autres impressionnistes, Cezanne est accepté par le groupe et expose avec eux en 1874 et 1877. En général, les impressionnistes n’ont pas eu beaucoup de succès commercial, et les œuvres de Cezanne ont fait l’objet des commentaires les plus sévères de la critique. Il s’éloigne de bon nombre de ses contacts parisiens à la fin des années 1870 et dans les années 80 et passe la plupart de son temps à Aix, sa ville natale. Après 1882, il ne travaille plus étroitement avec Pissarro. En 1886, Cezanne est aigri par ce qu’il prend pour des références à peine déguisées à ses propres échecs dans un des romans de Zola. En conséquence, il rompt ses relations avec son plus ancien supporter. La même année, il hérite de la fortune de son père et devient enfin, à l’âge de 47 ans, financièrement indépendant, mais il reste socialement très isolé.

Catégories
Art

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)

Mondialement connu pour ses portraits, ses œuvres figuratives et sa série de baigneuses voluptueuses, Pierre-Auguste Renoir est l’un des premiers peintres impressionnistes Français. 

Claude Monet, Frederic Bazile, Alfred Sisley… À un moment donné, Pierre-Auguste Renoir a fréquenté chacun des illustres peintres. Dans les années 1860, très loin des ateliers calfeutrés des artistes traditionnels, c’est dans la forêt de Fontainebleau que cette joyeuse clique se donnait rendez-vous. 

Pourtant, peu de personnes auraient prédit un destin aussi flamboyant à cet enfant né dans les bas quartiers de Limoges

Trouver sa voie dès son plus jeune âge

Le 25 février 1841, Léonard Renoir, tailleur de profession et Marguerite Merlet, couturière, ont un fils. Né à 06 h du matin au n° 71 de l’actuel boulevard Gambetta, l’enfant est baptisé Pierre-Auguste Renoir. 

En dépit des ressources financières limitées de la famille, le foyer ne désemplit pas de chaleur et de bonne humeur. Sixième d’une fratrie de sept enfants, Pierre-Auguste Renoir joue, rire et chante à longueur de journée. 

C’est à l’âge de 13 ans qu’il découvre sa voie. Alors apprenti dans une fabrique de porcelaine, Pierre-Auguste s’émerveille devant l’art de la peinture. En 1862, il réussit haut la main le concours d’entrée à l’École des Beaux-Arts et rejoindra l’atelier du peintre Charles Gleyre. Entre ses quatre murs, il rencontrera Alfred Sisley, Claude Monet et Frédéric Bazille qui, comme lui, envisagent un art plus proche de la vie réelle. 

La carrière de Pierre-Auguste Renoir peut alors commencer… 

Quand le succès se fait attendre…

Pierre-Auguste Renoir n’a pas immédiatement connu le succès. En 1874, sa participation au premier salon impressionniste en 1874 est un fiasco. Heureusement, il peut compter sur le support inconditionnel de son mécène, l’éditeur Georges Charpentier, et de son cercle d’amis. 

En 1878, fort heureusement, son œuvre réussit à convaincre les critiques et le public. Alors que sa renommée grandit, Renoir épouse en 1890 sa compagne de longue date, Aline Charigot avec lequel il aura 4 fils. En 1907, il s’installe dans le petit village de Cagnes-sur-Mer. 

Artiste très prolifique, il peindra plus de 4 000 tableaux tout au long de son existence. Parmi ses œuvres les plus connus, on peut citer Le déjeuner des canotiers, La fillette à l’arrosoir, Pont-neuf, Lise, Victor Chocquet, …

Passionné par son art, il peindra et sculptera en dépit des effets débilitants du rhumatisme et d’une attaque cérébrale. Le 3 décembre 1919, il s’éteindra chez lui des suites d’une congestion pulmonaire. Actuellement, son corps repose à Essoyes à côté de celui de sa tendre épouse qui l’avait quitté 4 ans avant son décès.

Acheter un tableau Pierre-Auguste Renoir

Peintre Français exceptionnel, Pierre-Auguste Renoir a bouleversé la perception de l’art. 

Au-travers de reproductions de tableaux Renoir, prenez plaisir à découvrir l’univers fantasque de ce peintre unique. Réalisées à la main, livrées sans encadrement, les toiles sont intégralement peintes à l’huile afin d’assurer une finition impeccable et lumineuse.

Qu’attendez-vous pour commander une reproduction Renoir ? 

Catégories
Art

Johannes Vermeer (1632 – 1675)

Sur un tableau Johannes Vermeer, chaque scène de la vie quotidienne semble être dotée d’une âme apaisante. La simplicité du quotidien est magnifié par le peintre baroque Johannes Vermeer. En dépit du temps qui passe, les tableaux Johannes Vermeer continue d’éveiller les passions des collectionneurs au regard aguerri.

Une jeune femme absorbée dans la lecture d’un livre… Une demoiselle jouant du virginal… Ou alors, une demoiselle fixant de façon déconcertante le peintre qui la dessine… Les tableaux Johannes Vermeer font de chacun de ces instants des moments d’une rare sensibilité.

Né en 1632, Johannes Vermeer pousse son premier cri dans la ville de Delft en Hollande. Issu d’une famille commerçante, son père Reynier Janszoon est successivement marchand d’étoffes, puis aubergiste avant de s’intéresser au monde de l’art. Ce contact intime avec les étoffes aux couleurs vives et les toiles d’artistes de renoms influenceront Johannes Vermeer. 

Bien que né dans une famille protestante, il se convertit au catholicisme peu après son mariage en 1653 avec Catharina Bolnes. Provenant d’une famille aisée, elle finance une partie des tableaux Johannes Vermeer et l’aide à éponger les énormes dettes laissées en legs par son père.

Durant la même année, il est élu à la tête de la Guilde de Saint-Luc de Delft et entame une carrière peu prolifique dans la peinture. En effet, il ne réalisera que 37 tableaux Johannes Vermeer tout au long de sa vie, ce qui leur confère une valeur inestimable auprès des marchands d’art.

Influencé par sa conversion religieuse, il essaiera de décrypter les mystères du divin dans ses premiers tableaux Johannes Vermeer. Pendant cette période, il peindra notamment Le Christ dans la maison de Marthe et Marie (1654-56) et Sainte Praxède (1655).

Cependant, il finit par se détourner de l’art religieux pour se tourner vers des scènes de genres. Sur les tableaux Johannes Vermeer, se dessinent alors des actes et des situations du quotidien. Mais sous le pinceau avisé du peintre ainsi que grâce à l’usage d’une large gamme de tissus aux motifs complets, chaque tableau Johannes Vermeer semble doter d’une âme qui lui est propre.

Durant son mariage avec Cathérina Bolnes, il retrouvera l’inspiration et engendrera pas moins de 15 enfants dont de nombreux morts nés. Parallèlement, sa situation financière n’allant guère mieux, il devra se serrer la ceinture et s’endetter considérablement auprès de Pieter Claesz en 1657.

Incapable de la rembourser, il mourra de façon brusque en 1675 dans la cité de Delft. Néanmoins, cette vie difficile contraste fortement avec la joie de vivre qui transparaît dans les tableaux Johannes Vermeer. Alors qu’il mène une existence incertaine et tumultueuse, ses toiles dépeignent des scènes où règnent calme et aisance. Ce contraste est davantage accentué par l’absence de berceaux ou d’enfants dans la quasi-totalité de ses toiles. Sur tableaudecoration.net, vous trouverez des reproductions de tableaux Johannes Vermeer d’une puissance poignante. Réalisés par peintres chevronnés, ces toiles sont faites avec de la peinture à l’huile et sont livrées sans encadrement. Envie d’apporter du style à votre intérieur ? Les tableaux Johannes Vermeer sont exactement ce qu’il vous faut.

Catégories
Art

Léonard de Vinci

Considéré comme l’un des plus grands peintres ayant jamais vécu, Léonard de Vinci a laissé son empreinte dans le monde à l’origine. La Joconde, La Cène, La dame à l’hermine, La vierge aux rochers, L’homme de Vitruve… Certains de ses œuvres sont de véritables emblèmes.  

Polyvalent, Léonard de Vinci est considéré par de nombreux critiques comme l’incarnation parfaite de la Renaissance. En plus d’être un peintre de talent, le Vénitien était aussi ingénieur, anatomiste, architecte, cartographe, mathématicien, géologue, astronome et botaniste. Dans les tableaux Léonard de Vinci, cette soif de connaissances se ressent dans les moindres pixels. 

Un peintre aux pieds nus et à la tête sertie de diamants

Dans les veines de Leonard de Vinci, coule un sang mi bleu, mi rouge. Fils illégitime d’un notaire Florentin et d’une paysanne, le jeune Léonard voit le jour en 1452. Même s’il ne porte pas le nom de son père biologique, ce dernier veillera à ce que Léonard ne manque de rien. 

Un début de carrière pour le moins prometteur 

En 1466, alors qu’il n’a que 14 ans, Léonard de Vinci devient l’un des apprentis de l’artiste Andrea del Verrocchio. Peintre prestigieux et sculpteur de renom, ce dernier a aussi sous son aile de jeunes talents prometteurs tels que Sandro Botticelli et Pietro Perugino

À l’âge de 20 ans, Léonard de Vinci rejoint la guilde de Saint-Luc, une communauté d’artistes et de médecins extrêmement pieux. En regardant les tableaux Léonard de Vinci, il est facile de se rendre compte que la religion est un thème récurrent. 

L’une des premières œuvres qu’il dessinera en tant que membre de la guilde de Saint-Luc est L’annonciation, un tableau Leonard de Vinci représentant l’ange Gabriel saluant la Vierge Marie. Et ce ne sera pas le seul…  Des tableaux Leonard de Vinci comme la Madonne Dreyfus ou La vierge à l’enfant sont empreints de cette quête de spiritualité.

À la recherche de la liberté

En 1478, après 12 ans passées dans l’atelier d’Andrea del Verrocchio, Leonard de Vinci créé son propre atelier à Florence. Pendant quatre ans, il travaillera d’arrache-pied pour s’attirer les faveurs des mécènes les plus fortunés.  

Au terme de cette période, il se rendra à Milan pour servir le duc Ludovico Sforza. Sous le patronage de ce dernier, il réalisera plusieurs œuvres importantes dont La Cène (1495-1498). 

Au début du siècle, Léonard retourne à Florence où il se concentre sur des projets d’architecture et d’ingénierie. C’est pendant cette ère qu’il réalisera son tableau Leonard de Vinci le plus célèbre : La Joconde (1503-1517). 

En 1508, Leonardo de Vinci dépose ses valises à Milan et passe 5 ans à étudier l’anatomie et la physiologie. Après cette période, il se rend à Rome pour travailler sous le patronage de Giuliano de’Medici, le frère du pape Léon X, puis en France au service du roi François Ier. 

Léonard meurt en 1519 à l’âge de 67 ans au Clos Lucé, en France après une longue maladie léguant l’intégralité de son œuvre à Francesco Melzi.

Catégories
Uncategorized

Avis Tableau Décoration

Pour les amoureux des Beaux-Arts, impossible de vivre dans un logement dépourvu de tableau décoration. C’est une offense à la beauté du monde.

Tableaudecoration.net est une boutique en ligne qui a été conçue pour les épicuriens de tous bords. Que vous ayez les moyens d’acquérir un tableau Van Gogh ou pas, la galerie virtuelle s’assure d’avoir des propositions taillées à votre mesure, et ce peu importe vos préférences. 

Tableaudecoration.net n’est pas une boutique de tableau comme les autres… Sur cet espace, tout est mis en œuvre pour que l’internaute trouve le tableau déco salon qui le mettra de bonne humeur à chaque fois qu’il rentrera chez lui.

Un tableau peinture fait plus qu’orner votre intérieur. Faites à base de peinture à huile, 100 % artisanaux, les œuvres proposées sont des pépites d’or qui attendent sagement d’être collectées. 

C’est le moment ou jamais d’améliorer votre intérieur avec un tableau réalisé par nos artistes. Qu’attendez-vous ?

Catégories
Art

Joan Miró 1893 – 1983

De sa Catalogne natale, Joan Miro a hérité de l’amour des couleurs et des saveurs. Peintre Espagnol d’une rare sensibilité, il est né à Barcelone en 1893 et a rendu l’âme le 25 décembre 1983 à Palma de Majorque. Fou amoureux de son pays, il a rendu maintes fois hommage au-travers de la peinture, de la sculpture, de la gravure ou de la céramique.

Joan Miro : un destin tracé dès le bas âge

Dès son plus jeune âge, le jeune Joan Miro baigne dans l’art. De fait, sa mère était un bijoutier fortuné et elle modulait l’ébène avec une rare grâce. Cependant, en dépit de leurs activités professionnelles, c’est dans une école de commerce que la famille Miro inscrit Joan.

Très vite, Joan Miro se rebelle contre ce choix allant à contre-courant de ses affinités. Malgré les menaces de son père, il abandonne ce cursus au profit des cours du soir dispensés à l’école des Beaux-Arts de Llotja, à Barcelone. 

En 1912, sa décision est prise : tout le reste de sa vie, il s’évertuera à peindre des tableaux Joan Miro qui resteront gravés dans les mémoires. Sans perdre une minute de plus, il rejoint l’Académie Galli de Barcelone dirigée d’une main de maître par Francisco Galli.

Joan Miro : une jeune pousse qui ne demandait qu’à éclore

Les tableaux Joan Miro n’ont pas toujours été si fantaisistes. Au début, le jeune peintre marche dans les pas du fauvisme, du cubisme et ensuite de l’expressionnisme. C’est au détour d’un voyage à Paris en 1919 qu’il trouvera définitivement son style. 

Décidé à mettre de la vie dans ses tableaux, Joan Miro n’a plus peur de sortir des sentiers battus. Certains de ces tableaux à l’instar d’Intérieurs hollandais II sont si originaux qu’ils laissent perplexes.

Galvanisé par son amitié avec des artistes émergents tels que Max Jacob, Antonin Artaud, Tristan Tzara et André Masson, il n’a plus peur de repousser les limites du monde connu. En parcourant la galerie de tableaux Joan Miro, plus d’une fois, vous marquerez un temps d’arrêt pour tenter de comprendre la scène qui se joue face à vous. N’est-ce pas l’ultime objectif de l’art ? Pousser les hommes lambda à questionner leurs environnements ? 

Sa participation atteint son apogée en 1925 lors de l’exposition « Peinture surréaliste ». Une exposition collective avec Marx Ernst, Paul Klee et Man Ray à la Galerie Pierre à Paris, où il présente son tableau très percutant « Carnaval d’Arlequin ». Son tableau « Naissance du monde » en 1925 connaît également un grand succès et matérialise le pont entre la terre catalane originelle de Miró et son épanouissement parisien.

Joan Miro n’était pas du genre à marcher dans les pas des autres. Cet esprit rebelle, un poil marginal, est bien présent dans ses peintures. En investissant dans une reproduction de tableaux Joan Miro, vous aurez un bout de ce caractère. Peintures à l’huile faite à la main, livrées sans encadrement, ces toiles vous attendent frénétiquement. Êtes-vous prêt à faire face à cette déferlante d’émotions ?