Catégories
Art

Edouard Manet

Né le 23 janvier 1832 à Paris, Édouard Manet est un peintre français qui a fait du réalisme son cheval de bataille. À une époque où seuls les nobles et les bourgeois sont représentés sur les toiles, il jette un pavé dans la mare en représentant la vie urbaine sur les tableaux de Édouard Manet.

Précurseur, novateur, il sera l’un des premiers à militer pour une représentation plus juste des éclats de beauté se trouvant dans la vie urbaine. Eh oui, sur les tableaux Édouard Manet, la beauté se trouve à tous les détours de ruelle comme en témoigne Le chanteur de rues – Édouard Manet. Au vu de ses origines, peu de personnes se seraient attendus à ce qu’Édouard Manet s’acoquine autant avec le petit peuple.

En effet, c’est dans une famille parisienne de la haute société que le peintre Français voit le jour. Des nombreuses excursions familiales dans les musées et les galeries d’art, il développe l’amour des arts et notamment de la peinture. Dès l’adolescence, il sait qu’il veut passer le reste de sa vie à peindre des tableaux Édouard Manet. 

Déterminé à suivre son rêve, il refuse obstinément de suivre des études de droit. Lunatique, il abandonnera une carrière prometteuse d’officier de la marine militaire. 

En 1850, sa famille se décide enfin à le laisser s’initier à la peinture. C’est au sein de l’atelier du peintre Thomas Couture qu’il pourra enfin être lui-même. Pendant six ans, il étudie sans relâche les techniques propres au 3e art. Pendant son temps libre, il se rend au musée du Louvre et dessine des tableaux Édouard Manet s’inspirant des toiles des prodiges des pinceaux.

En 1856, Édouard Manet désire voler de ses propres ailes. Il ouvre un atelier et se consacre pleinement à la réalisation de tableaux Édouard Manet. Dès son entrée dans la vie active, le peintre Français s’attirera les faveurs du public notamment avec des toiles telles que Le Buveur d’absinthe (1858-59).

En 1863, le tableau Édouard Manet Le Déjeuner sur l’herbe fît les choux gras de la presse. Arguant qu’il était indécent qu’une femme soit nue en présence de personnages habillés, certains critiques essayèrent tant bien que mal de discréditer l’œuvre de l’artiste.

Au cours de la même année, un autre tableau Édouard Manet fit parler de lui. Olympia mettait en scène une jeune prostituée, allongée nue sur un lit et attendant avec impudence un client s’annonçant avec des fleurs. 

Pourquoi les tableaux Édouard Manet s’attiraient-ils autant les foudres d’une partie de la presse ? Il est difficile de le comprendre… Bien avant lui, des peintres avaient représenté à maintes reprises des hommes et femmes nu(e)s, parfois en présence de personnes vêtues. 

Pour apporter vie et légèreté à ses toiles, Édouard Manet avait recours à une succession de couches de peinture sur fond clair. Grâce à cette technique assez particulière, les tableaux Édouard Manet sont vibrants tout en étant lumineux. 

À 51, Édouard Manet meurt d’une ataxie locomotrice résultant elle-même d’une syphilis. Derrière lui, le peintre laissera plus de 400 tableaux Édouard Manet d’une prestance exceptionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *