Catégories
Art

Paul Cézanne

Paul Cezanne (19 janvier 1839 – 22 octobre 1906) était un artiste français et un peintre post-impressionniste dont l’œuvre a jeté les bases de la transition entre la conception de la démarche artistique du XIXe siècle et un monde de l’art nouveau et radicalement différent au XXe siècle. On peut dire que Cézanne constitue le pont entre l’impressionnisme de la fin du XIXe siècle et le nouvel axe de recherche artistique du début du XXe siècle, le cubisme. La phrase attribuée à Matisse et à Picasso selon laquelle Cézanne « est notre père à tous » ne peut être facilement écartée.

L’œuvre de Cézanne témoigne d’une maîtrise de la conception, de la couleur, de la composition et du dessin. Ses coups de pinceau souvent répétitifs, sensibles et exploratoires sont très caractéristiques et clairement reconnaissables. Il utilise des plans de couleur et de petits coups de pinceau qui s’accumulent pour former des champs complexes, à la fois une expression directe des sensations de l’œil observateur et une abstraction de la nature observée. Ces tableaux témoignent de l’étude intense que Cezanne faisait de ses sujets, de la recherche de son regard et de sa lutte acharnée pour faire face à la complexité de la perception visuelle humaine.

Paul Cezanne était un peintre français, souvent appelé le père de l’art moderne, qui s’est efforcé de développer une synthèse idéale entre la représentation naturaliste, l’expression personnelle et l’ordre pictural abstrait.

Cezanne est né dans la ville d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France, le 19 janvier 1839, fils d’un riche banquier. Il a pour compagnon d’enfance Emile Zola, qui deviendra plus tard célèbre en tant que romancier et homme de lettres. Comme Zola, Cezanne développe très tôt des intérêts artistiques, au grand dam de son père. En 1862, après d’âpres disputes familiales, l’artiste en herbe reçoit une petite allocation et est envoyé étudier l’art à Paris, où Zola s’était déjà rendu. Dès le début, il est attiré par les éléments les plus radicaux du monde artistique parisien. Il admire particulièrement le peintre romantique Eugène Delacroix et, parmi les jeunes maîtres, Gustave Courbet et le tristement célèbre Edouard Manet, qui exposent des peintures réalistes dont le style et le sujet choquent la plupart de leurs contemporains.

Nombre des premières œuvres de Cézanne sont peintes dans des tons sombres appliqués avec des pigments lourds et fluides, suggérant l’expressionnisme romantique et lunatique des générations précédentes. Cependant, tout comme Zola s’est intéressé au roman réaliste, Cezanne s’est progressivement engagé dans la représentation de la vie contemporaine, peignant le monde qu’il observait sans se soucier d’idéalisation thématique ou d’affectation stylistique.

L’influence la plus significative sur l’œuvre de sa première maturité s’est avérée être Camille Pissarro, un peintre plus âgé mais encore méconnu qui vivait avec sa grande famille dans une région rurale en dehors de Paris. Pissarro n’a pas seulement fourni l’encouragement moral dont Cezanne, peu sûr de lui, avait besoin, mais il lui a également fait découvrir la nouvelle technique impressionniste de restitution de la lumière extérieure.

Avec les peintres Claude MonetAuguste Renoir et quelques autres, Pissarro avait développé un style de peinture qui consistait à travailler en plein air (en plein air) rapidement et à une échelle réduite, en employant de petites touches de couleur pure, généralement sans utiliser d’esquisses préparatoires ou de contours linéaires. Pissarro et les autres peintres espéraient ainsi capturer les effets naturels les plus éphémères, ainsi que leurs propres états émotionnels passagers, alors que les artistes se tenaient devant la nature. Sous la tutelle de Pissarro, et en très peu de temps, entre 1872 et 1873, Cezanne passe des tons sombres aux teintes vives et commence à se concentrer sur les scènes de terres agricoles et de villages ruraux.

Bien qu’il semble moins accompli techniquement que les autres impressionnistes, Cezanne est accepté par le groupe et expose avec eux en 1874 et 1877. En général, les impressionnistes n’ont pas eu beaucoup de succès commercial, et les œuvres de Cezanne ont fait l’objet des commentaires les plus sévères de la critique. Il s’éloigne de bon nombre de ses contacts parisiens à la fin des années 1870 et dans les années 80 et passe la plupart de son temps à Aix, sa ville natale. Après 1882, il ne travaille plus étroitement avec Pissarro. En 1886, Cezanne est aigri par ce qu’il prend pour des références à peine déguisées à ses propres échecs dans un des romans de Zola. En conséquence, il rompt ses relations avec son plus ancien supporter. La même année, il hérite de la fortune de son père et devient enfin, à l’âge de 47 ans, financièrement indépendant, mais il reste socialement très isolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *